Des compétences pour qui ?
Pour quoi ?


L’approche par compétences oriente aujourd’hui les politiques de formation, aussi bien dans un contexte formel que dans le milieu de travail. Plus généralement, le terme « compétence » est devenu incontournable lorsque l’on parle de la société actuelle. Pour bien comprendre la place des compétences aujourd’hui, en voici une définition ainsi que des pistes pour en savoir davantage sur cette notion.

Une compétence est une capacité à agir dans un contexte particulier dans le but d’accomplir une tâche complexe, c’est-à-dire mobiliser différentes sortes de savoirs et de ressources pour les adapter à une situation précise afin de résoudre un problème.

Competence pro_Illustration Article 1 Par opposition à un savoir ou une connaissance, une compétence est complexe : elle intègre des savoirs théoriques ou techniques, des aptitudes, des outils, l’expérience, etc. Elle ne se révèle pas au cours d’un examen formel de type scolaire. Elle s’affirme plutôt dans un contexte réel où un sujet agit avec compétence en démontrant qu’il sait faire appel à toutes ces sortes de savoirs pour résoudre son problème.

Pour schématiser ce concept, on place la compétence à la conjonction de trois types de savoirs (1) :

  • le savoir (la somme de nos connaissances théoriques ou techniques);
  • le savoir-faire (nos habiletés);
  • le savoir-être (notre attitude).

Pour agir avec compétence, il ne suffit pas d’ « être compétent ». Il faut également savoir, vouloir et pouvoir agir (2).

Il n’y a donc pas une seule façon d’être compétent : l’expérience individuelle, les connaissances techniques et la personnalité d’un sujet influencent toutes sa façon d’aborder une situation. Et c’est en situation qu’une compétence se démontre.

C’est d’ailleurs la différence entre une performance et une compétence. Pour illustrer, disons qu’un robot performant accomplit mille fois, de la même façon, la même tâche simple, alors qu’un humain compétent accomplit de mille façons différentes la même tâche complexe.

L’acquisition de compétence n’a pas de fin en soi. Elle est toujours « en cours », car elle s’enrichit de l’expérience acquise, des nouveaux outils connus, des nouvelles situations complexes rencontrées, etc. De plus, une compétence est transférable, Ainsi, un individu qui a réussi à accomplir une tâche complexe avec compétence pourra réutiliser cette compétence dans une autre situation et l’enrichir encore.

En contexte de formation, c’est toute une approche qu’il s’agit de revisiter. Plutôt que d’enseigner des connaissances, on doit créer des situations-problèmes, des contextes qui incitent l’apprenant à mobiliser ses ressources. Pour l’évaluation des apprenants, il s’agit alors de favoriser le « retour réflexif », c’est-à-dire de donner les outils nécessaires à une auto-évaluation qui leur permettent de prendre conscience qu’ils ont agi avec compétence.

Donald_YouTube_CompetencePour en savoir plus sur la notion de compétence, vous pouvez regarder les quatre entrevues filmées avec Donald Lurette, consultant en andragogie, disponibles sur YouTube [www.competencesessentielles.ca]

Isabelle Coutant

__________________

1 – Henri Boudreault, La compétence professionnelle : [http://didapro.wordpress.com/2009/07/06/la-competence-professionnelle/]

2 – Guy Le Boterf, Construire les compétences individuelles et collectives , Paris, Éditions d’organisation, 2000.



Partager
Mots-clés
Written by admin