Vers un modèle intégré dans
la communauté


3 fillesLes besoins des membres d’une communauté sont étroitement liés à leurs besoins fondamentaux : se loger, se nourrir, se vêtir, éviter les dangers et se défendre, se soigner, communiquer, vivre en bonne harmonie avec les autres membres. Ils sont apparentés aux besoins des membres d’une famille.

Les services sociaux communautaires accompagnent les personnes qui ont, pour une raison ou une autre, des difficultés à répondre à ces besoins, sur une courte période ou sur le long terme. Ces personnes ont alors besoin de développer ou d’améliorer certaines compétences afin d’assurer et de maintenir une réponse adéquate à ces besoins fondamentaux. Ces compétences peuvent être essentielles, génériques ou spécialisées.

L’approche par compétences centrée sur les besoins de l’adulte permet à ces personnes d’améliorer leurs compétences à travers leur participation à diverses activités ou projets au cours desquels ils vont acquérir les compétences qui leur font défaut.

Quelques exemples inspirants :

Habitations Jeanne-Mance (HJM) est un complexe d’habitations à loyer modique de Montréal. Selon le recensement de Statistique Canada de 2006, plus de 50% des résidents adultes se classent en deçà du niveau 2 de littératie. Collège Frontière collabore avec les HJM depuis 2006 afin d’instituer des initiatives visant à intégrer des activités de littératie au sein de la communauté de résidants.

«Ces initiatives ont comme but de rejoindre tous les individus ayant des besoins en matière d’alphabétisation et d’intégrer la littératie dans un maximum d’activités communautaires existantes, afin que tous les résidents puissent développer leurs compétences en lecture et en écriture en vue de réaliser leur plein potentiel.»[1]

Habitations_Jeanne-Mance_09Parmi ces activités, il existe un service d’écrivain public. C’est un service bénévole d’aide aux personnes peu alphabétisées ou francisées pour les accompagner dans la lecture ou l’écriture de leur correspondance quotidienne. Les résidents arrivent avec un formulaire à remplir, des lettres à lire, des lettres à rédiger, etc. Le but de ce service est d’aider les résidents à mieux comprendre et utiliser les documents écrits avec lesquels ils doivent traiter au quotidien. On parle donc ici d’un montage d’interventions andragogiques adaptées afin de permettre aux résidents de développer leurs compétences. De plus, le partenariat stratégique entre les HJM et le Collège Frontière permet de rejoindre les adultes dans un contexte réel. Ce service donne également la possibilité de présenter les activités de francisation et d’alphabétisation aux résidents.

Un autre partenariat stratégique a été développé entre la Maison Mount Pleasant Neighbourhood de Vancouver, le Collège Langara et le Collège Frontière. Il a permis de mettre en place un programme destiné aux femmes immigrantes désirant améliorer leurs compétences en lecture et en écriture et qui désirent mettre sur pied des projets communautaires.

La Maison Mount Pleasant Neighbourhood joue un rôle important dans l’intégration des nouveaux arrivants et des immigrants dans ce quartier socialement diversifié et multiethnique du centre-ville de Vancouver. Elle contribue au développement de la communauté par l’intermédiaire de multiples programmes. Parmi ces programmes, le Building Welcoming and Inclusive Neighbourhoods (BWIN) propose des activités communautaires permettant aux nouveaux arrivants de s’adapter à la vie dans leur nouvelle terre d’accueil et aux résidents de longue date d’accueillir les nouveaux arrivants et de s’ouvrir à leur différence.

Ainsi, les participantes au programme se présentent à des cercles d’apprentissage hebdomadaires et sont soutenues par un bénévole du Collège Frontière. Elles développent ou mettent à jour leurs compétences à travers la réalisation de diverses activités d’intégration dans le quartier. Une fois de plus, le montage d’interventions andragogiques est adapté aux besoins et au contexte de l’adulte.

Ces exemples mettent en avant la combinaison d’interventions, comme le préconise le Modèle intégré, qui vont permettre à la personne d’améliorer ses compétences et de les utiliser dans divers domaines en lien avec son quotidien. Des interventions qui ont aussi pour résultat de renforcer son rôle de membre de la communauté.

Julie Campeau



Partager
Mots-clés
Written by admin