Des rapports thématiques
très attendus

Institut d'été - Jour 2 - Jeudi 26 juin


Panel sur les rapports thématiques - Institut d'été
C’est Katerina Sukovski, du Conseil des ministres de l’éducation (Canada) [CMEC], qui a ouvert la session de présentation sur les rapports thématiques qui explorent certaines données thématiques du PEICA de façon plus approfondie. Katerina a rappelé que plus de 27 000 personnes avaient répondu aux tests du PEICA au Canada, ce qui a généré une énorme quantité de données qui sont encore en train d’être analysées. Elle a également souligné la collaboration de nombreux services et administrations fédérales qui ont travaillé en partenariat avec le CMEC pour récolter ces données.

Le rapport initial, publié en octobre 2013, faisait un rapide survol des données rendues disponibles par le PEICA, sans analyses poussées, faute de temps. Le temps est à nouveau un facteur critique dans la publication des rapports thématiques… Katerina n’a pas pu confirmer de date officielle de publication, le traitement et l’analyse des données s’étant avéré plus complexes que prévu.

Les six rapports prévus à l’origine sont devenu sept, le rapport sur l’éducation ayant été divisé en deux volets : éducation scolaire et éducation des adultes.

Bruno Rainville, de Emploi et Développement social Canada (EDSC), a fait la première présentation sur la thématique des compétences sur le marché du travail. Il a d’abord rappelé l’objectif général du rapport : examiner dans quelle mesure les compétences liées au traitement de l’information (c.-à-d. littératie, numératie et résolution de problèmes dans un environnement à forte composante technologique [RP‑EFCT]) sont liées aux résultats sur le marché du travail. Le rapport se penchera sur le lien entre les compétences mesurées et la situation d’emploi des personnes interrogées et sur la répartition de ces compétences par industrie et par profession. Les questions de la valorisation de ces compétences sur le marché du travail, et jusqu’à quel point la maîtrise de ces compétences se traduit en avantages salariaux. seront également explorées plus avant. Enfin, la problématique de l’inadéquation entre besoins du marché du travail et compétences sera analysée, puisque c’est un sujet qui a fait l’objet de beaucoup de polémiques dans les derniers mois en Amérique du nord.

Voir le résumé du rapport à venir sur la thématique des compétences sur le marché du travail : Marché du travail

Édith Duclos, également de Emploi et Développement social Canada (EDSC), présentait la thématique des compétences dans les Communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM). Ce rapport situera les compétences dans le contexte spécifique des CLOSM et analysera les facteurs associés. Édith a souligné que l’équipe qui travaille sur le rapport est en train d’évaluer quelle définition des minorités linguistiques sera utilisée : langue maternelle ? Principale langue parlée à la maison ? L’équipe souhaite vérifier quelles variations dans les résultats se produisent lorsqu’une ou l’autre définition est utilisée.

Le rapport examinera la relation entre les caractéristiques démographiques et socioéconomiques des minorités de langue officielle et leurs compétences et tentera d’identifier les facteurs qui influencent positivement ou négativement ces compétences.

Voir le résumé du rapport à venir sur la thématique des compétences dans les Communautés de langue officielle en situation minoritaire : CLOSM

La présentatrice suivante, Andrea Long, qui travaille pour l’Agence de la santé publique du Canada, présentait le futur rapport thématique sur les dimensions sanitaires et sociales des compétences. Elle a rappelé les objectifs du rapport, qui sont d’évaluer l’importance des compétences dans des contextes autres que ceux du marché du travail, de regarder quelle est la distribution sociodémographique de ces compétences (sexe, âge, ethnicité, origine, statut socioéconomique, etc.), et de pouvoir fournir aux décideurs, aux professionnels de la santé, aux organisations communautaires et à d’autres intervenants pertinents de l’information sur la façon dont le niveau de compétence peut influer sur le bien-être des personnes dans leur famille et dans leur communauté.

Voir le résumé du rapport à venir sur les dimensions sanitaires et sociales des compétences : Santé

C’est Christy Bressette, du Conseil des ministres de l’éducation (Canada) [CMEC], qui a présenté le rapport thématique sur les populations autochtones du Canada. Elle a tenu à souligner que c’est la première fois que le Canada aura l’occasion de produire une étude sur les populations autochtones et les compétences. Un rapport que le CMEC espère pouvoir éditer en 2014, mais dont la collecte de données, faite en partenariat avec de nombreux organismes et la prise en compte des points de vue des organismes et communautés autochtones, a pris du retard. Les différents ministères sont particulièrement intéressés par les facteurs contextuels, tels que les implications économiques des compétences des Autochtones adultes. Ce rapport permettra d’établir un profil statistique de base des compétences observées dans le PEICA pour la population autochtone du Canada.

Voir le résumé du rapport à venir sur les populations autochtones du Canada : Populations autochtones

La dernière présentation portait sur la thématique des compétences et de l’intégration des immigrants au Canada. C’est Li Xu, de Citoyenneté et Immigration Canada qui en a fait la présentation. Elle a commencé par rappeler que les premiers résultats du PEICA montrent que, au Canada, les immigrants ont en moyenne des performances inférieures à la population née au Canada.

Comme pour le rapport thématique sur les CLOSM, l’équipe qui travaille sur les données du PEICA relatives à l’Immigration, a dû faire des choix sur la définition d’immigrant qui serait considérée : en fonction de leur date réelle d’arrivée au Canada ou en fonction de leur statut d’immigrants reçus ? Le rapport thématique s’intéressera aux caractéristiques qui distinguent la performance des immigrants (récents/établis) des personnes nées au Canada. Les résultats préliminaires du PEICA montraient que les immigrants enregistrent des scores généralement inférieurs à ceux des personnes nées au Canada. L’autre type de données sur lesquelles le rapport thématique va apporter des précisions concerne la relation entre le niveau de compétence des immigrants et leur position sur le marché du travail. Li Xu a rappelé en conclusion que malgré un suréchantillonnage, la taille réduite de l’échantillonnage ne permettra pas de catégoriser les données sur les personnes immigrantes.

Voir le résumé du rapport à venir sur les compétences et de l’intégration des immigrants au Canada : Immigration

Laurence Buenerd



Partager
Mots-clés
Written by admin